Priorités de la fonction juridique

Le digital est un outil indispensable pour le futur. Il permettrait une amélioration des outils utilisés par la direction juridique pour optimiser la qualité des services, optimiser les temps d'intervention et dématérialiser au maximum les différents documents juridique.

Ainsi l'utilisation des nouvelles technologies peut automatiser certaines missions et ainsi garantir à la fonction juridique d'être présente sur d'autres sujets.

Une maturité digitale perçue comme faible

On constate une bonne compréhension des enjeux du digital pour la fonction juridique mais la moitié des répondants estime que la maturité de leur direction juridique est faible.

Cela peut s’expliquer par le fait que :

  • Le digital et la philosophie de partage qu’il porte ne sont pas encore bien ancrés au sein des directions juridiques
  • Les répondants ne conçoivent pas en pratique comment intégrer du digital dans leur méthodologie et leurs process
  • Les chantiers de transformation prennent du temps et requièrent un soutien fort de la part de la direction qui n’a pas encore été obtenu ou sollicité
  • Les technologies sont récentes du fait de la prédominance de données non structurées (texte) et elles évoluent également rapidement. Les directions juridiques n’ont donc généralement pas la visibilité souhaitée sur les solutions existantes.

Priorités de la fonction juridique

Vos enjeux prioritaires – Grandes entreprises

Performance et maîtrise des risques

Visibilité de la fonction juridique au sein de l’entreprise

Optimisation des ressources

Transformation de la fonction juridique

Gestion des talents


Vos enjeux prioritaires – TPE, PME, ETI

Performance et maîtrise des risques

Visibilité de la fonction juridique au sein de l’entreprise

Transformation de la fonction juridique

Gestion des talents

Optimisation des ressources

Principales ambitions sur le digital

Le digital est un levier pour traiter des enjeux clés comme la maîtrise des risques et de la performance – un sujet fortement lié à la gestion du temps et à la  répartition des tâches.

Les priorités de la fonction juridique sont en cohérence avec les priorités digitales, notamment: dématérialiser la documentation et les processus, avoir une plateforme centralisée pour améliorer la collaboration, et améliorer la conformité à l’environnement réglementaire.

Le digital dans votre activité

La majorité des répondants disposent d’une gestion électronique des documents mais ne l’utilisent pas à son plein potentiel. Les autres outils digitaux principalement utilisés sont des suites logicielles qui impliquent toujours une part de saisie manuelle et ne libèrent pas beaucoup de temps de ce fait.

Le digital est perçu comme un outil qui permet d’améliorer l’accès à l’information et l’échange et donc la maîtrise des risques. En revanche, il y a assez peu d’appétence pour les tableaux de bords intégrant des outils de visualisation ce qui témoigne d’une méconnaissance des possibilités qu’offrent actuellement les technologies pour faire parler les données juridiques.

Les répondants ont également des attentes significatives sur la mobilité et l’accès à leurs dossiers de travail quelque soit leur situation géographique. Ceci rejoint la tendance générale de la transformation des modes et lieux de travail et de l’effacement progressif des bureaux physiques.

L’Intelligence Artificielle (IA), la machine à fantasme

Globalement, le caractère équilibré des réponses concernant les cas d’usage de  l’intelligence artificielle met en lumière le fait que celle-ci est perçue comme un incontournable pour les années à venir.

Les réponses dénotent également une certaine confiance dans cette technologie dont les capacités actuelles ne sont peut être pas au niveau des attentes sur tous ces points.

Néanmoins, les répondants  n’envisagent pas d’intégrer de l’IA à court terme, ce qui est en phase avec leur maturité digitale.

Contactez-nous

Isabelle de la Gorce

Avocat, Associé, PwC Société d'Avocats

Tel : +33 1 56 57 54 65

Suivez notre actualité sur LinkedIn