Déduction des charges d’intérêts intragroupe : le Conseil d’État apporte des précisions bienvenues

Avis d'experts

La preuve d’un taux de marché permettant de déduire la fraction du taux d’intérêt d’un emprunt intragroupe qui excède le taux fiscal de l’article 39-1-3o du CGI soulève de sérieuses difficultés pratiques au regard de l’exigence de l’administration. Le Conseil d’Etat illustre à nouveau son approche économique de ce régime.

Article de Fabien Fontaine, avocat associé et Louis Brun d'Arre, avocat, PwC Société d'Avocats, publié dans le FRC 3/22 et paru dans l'espace abonnés Navis des Editions Francis Lefebvre. 

Lire l'article en intégralité

Suivez-nous sur Linkedin

Contactez-nous

Fabien Fontaine

Fabien Fontaine

Associé, PwC Société d'Avocats

Louis  Brun d'Arre

Louis Brun d'Arre

Avocat, Senior Manager, PwC Société d'Avocats

Masquer